Thursday, April 03, 2008

L'entretien avec la maîtresse...

Bon, je vais faire bref, ou tenter ;).

Ce qui devait être un petit entretien pour faire le point sur Tintin et l'école a été transformé en intense séance de réflexion au sujet du problème de séparation de mon loulou... Puisque depuis mardi, rien ne va plus... à nouveau.

Bon, une enseignante, la bonne cinquantaine, n'ayant elle-même pas eu d'enfant, c'est quand même plein d'a priori (elle pense que d'une certaine manière, Tintin joue avec moi).

Intellectuellement parlant, elle trouve Tintin bien éveillé, comprenant rapidement, pas en retard quoi. Par contre, comme on le savait déjà, il est lent à la réalisation des travaux et quand il ne veut pas, il ne veut pas.
Jusque là, rien de neuf.
Pour rester dans le positif, il est maintenant plus indépendant, gère mieux ses affaires, sait s'occuper de lui-même.
Et à part le moment de la séparation, tout se passe plutôt bien à l'école.

Par contre, affectivement parlant, elle le trouve immature. Il interagit peu avec ses camarades, ne s'intègre pas vraiment au groupe, recherche le contact unique avec la maîtresse... en plus des séparations difficiles.

Alors peut-être une piste? comment l'aider à grandir??? aucune idée.

Là où je ne partage pas son avis, c'est que je ne pense pas que Tintin "joue" avec moi. Il vit une situation insupportable pour lui (le passage de la famille à l'école) et tente tout pour rester avec moi, c'est mon explication à moi. Alors forcément, il élabore des stratégies... logique, non?

Et plus tristement, elle considère qu'elle-même ne doit pas avoir un rôle maternant, que ce n'est pas à elle de le consoler ni de le câliner. D'ailleurs, l'autre jour, elle lui a proposé d'aller vivre sa tristesse seul dans leur petite bibliothèque... pauvre chou.
Là, j'ai bien défendu mon petiot... Tintin la considère comme quelqu'un de maternant, il a besoin qu'elle le console, hé!!!

Voilà... 45mn à énumérer, ressasser, décrire, relater... sans vraiment avancer.
Un petit message détourné pour me proposer de parler de cela avec la pédiatre (pas vue depuis un an) ou un psy... éventuellement.
Moi j'ai préféré proposer d'attendre que Bébé3 pointe son nez, que GrandNi soit en vacances et que moi, je ne travaille plus.

Wait and see (and love surtout!!!)



.

2 comments:

Shalima said...

Oui, love à fond... il est encore tout petit ton bonhomme, et rien de ce que tu décris ne me paraît inquiétant. Il faut du temps, et l'arrivée d'un nouveau bébé, c'est tjrs sujet à chamboulement, avant, pendant et après, le temps de retrouver un équilibre pour tous.
(Qu'il aille se consoler seul dans la bibli ??? mais elle a rien compris, la pauvre ! o_O )

Bellzouzou said...

Là où je rejoins la maîtresse, c'est quand elle dit que son rôle n'est pas de le "materner", ça, c'est ton rôle à toi et tu sembles le faire parfaitement bien, elle, elle est là pour l'instruire, ce qui peut paraître choquant je le conçois.
Certaines maîtresses par exemple n'acceptent pas d'être embrassées par leurs élèves et beaucoup de parents en sont fâchés;


Du temps, de la patience, du courage et de l'amour comme tu dis si bien, et tout va s'arranger c'est certain ;-)