Monday, July 31, 2006

Le billet d'humeur du lundi

Je vous livre aujourd'hui quelques réflexions, râleries, joies et observations qui ont émaillé mon week end!



La femme du businessman

La femme du businessman reste à la maison quans son mari part en voyage, elle joue le rôle du papa, de la maman, elle assure les jours ET les nuits, et en prime, elle travaille...

Quand l'homme est en voyage (heureusement, c'est assez rare), tant pis pour mon arrivée de bon matin du mardi au travail, mon départ tardif du jeudi, mon activité du soir (euh, laquelle?) - sauf si je m'organise pour une baby-sitter.
Tu es malade? ben faut assurer quand même. Petit Sim a hurlé une heure durant la nuit dernière? tant pis, tu seras sur le pont à 7h pétantes. Ton job a besoin de toi?... re-tant pis, tes enfants ont la priorité (hum, déjà qu'avec les heures de sommeil en moins, le souci qui trotte derrière la tête à cause des petits boutons ou de la fièvre de Tintin ce n'était pas brillant... ;))

Et ça ne s'arrête pas là. Mon businessman est rentré, mais il n'est pas opérationnel du tout!!! faut se remettre d'un voyage avec 8h de décalage...
Alors pour moi, pas de grasse matinée, pas de sieste, tout pour l'homme! par contre, il assure étonnamment bien les réveils nocturnes (petit Sim, si tu me lis, papa est rentré, s'il te plaît, cesse de vérifier et dors!!!!).

Donc, en tant que femme de businessman, je m'en vais revendiquer...
Je veux et j'exige un dédommagement, pour toute cette abnégation, ce travail supplémentaire accompli avec brio, ce cheveu blanc qui a poussé durant cette semaine, ces cernes qui ne s'en iront pas avant... les prochaines vacances au moins, et le kilo pris pour cause de chocolat-boulimie.
Non mais!



Les photos


J'ai rangé/aménagé notre chambre à coucher... l'endroit était surpeuplé (surtout d'acariens), désordonné, sombre et mal aéré. J'ai rangé, épousseté, un peu décoré.
Mais les murs restent désespérément vides, héritage de notre époque "Sticky", notre minette qui faisait de l'acrobatie avec tout ce qui pendouillait, surtout les décos murales.

L'homme a une passion: la photo, et il faut avouer qu'il se débrouille bien. Il ne cesse d'imprimer de bien beaux clichés (nature, chats, enfants...) et de me les exhiber.

Une idée (complètement évidente au demeurant) m'est donc apparue: nous pourrions décorer notre chambre avec les nombreux cadres qui traînent ça et là dans notre salon (Grand Ni n'accroche pas les cadres, il les pose en équilibre précaire sur les différents meubles et piano déjà surchargés...).
Le photographe est évidemment ravi.
Je propose:
- Nous pourrions prendre les photos des chats (les 2 grandes qui m'encombrent sur la bibliothèque).
- Oh, moi je les trouve bien ici...
- Ah ben, celle-là avec toi et les enfants
- Bof, pas envie de me voir tous les jours...
- Et celle-là de Tintin?
- Ce n'est pas la meilleure...
- Ben tant pis alors...
- Mais j'ai encore des tas de cadres à photo, je vais choisir quelques clichés.

ça lui a pris la soirée...
- Ce champ de coquelicots?
- Ou Tintin avec le chien?
- Ou les montagnes de nos vacances?
- Ce coucher de soleil sur le lac?
J'ai dû donner mon avis. Etre d'accord ou non, argumenter, l'admirer dans son maniement de photoshop, attendre que l'imprimante crachouille le cliché.

Au final, nous décorerons notre chambre avec 2 photos (format A4 tout de même), certes de bien belles photos de nos enfants.
J'avoue que je ne pensais pas qu'il faudrait tant de négociations et d'hésitations pour choisir 2 photos... et encore, les emplacements ne sont pas déterminés ;).



Jalousie de congé


Demain c'est notre fête nationale, donc Grand Ni fait le pont (ie, il a pris un jour de congé aujourd'hui).
Il veut aller faire des photos, se balader, dormir, rêver...
J'ai emmené les enfants chez la nounou.
Et là j'ai du mal.
OK, je travaille à temps partiel. OK, dès septembre, j'aurai 2h pour moi le mercredi matin. OK, je suis une maman et pas un papa.
Mais je n'aime pas. Je n'aime pas que mes enfants soient chez une nounou pendant que l'un de leurs parents prend du bon temps.
Je ne peux pas le faire, ça m'est douloureux, c'est très culpabilisant pour moi. Sans compter qu'il y a tant à faire dans et autour de la maison.

Et j'avoue que je lui en veux un peu, je le jalouse aussi de réussir à prendre un VRAI jour rien que pour lui.
Je n'ai rien dit, lui ne me comprendrait pas, il me pousserait plutôt à l'imiter.

Même s'il m'a dit un jour: "Quand tu seras libre le mercredi matin, nous pourrons faire des économies sur la femme de ménage"...
Grmpffff.

4 comments:

Maria said...

ton humeur est bouillante.
je suis persuadé que les deux photos de ta chambre son superbes.
je comprends ta jalusie de congé il faudrait que monsieurni comprenne à son tour.Pas évident quand lui il trouve ça une situation normale.

j'aime beaucoup te lire
besos
Mari@

Shalima said...

Tant que vous n'avez pas choisi des photos de chamoix pour la chambre, votre couple est en sûreté ! ;-)
Sinon, moi je dis que la femme du businessman a aussi droit à ses RTT (comment ça, ça n'existe pas en Suisse ???)
Gros bisous !!!

Amandine said...

ah ah même en vacances et sans mes favoris, je te retrouve et te lis avec plaisir car malgré tout, tu gardes le sens de l'humour!
Je propose que tu choisisses une très belle photo prise par ton mari le jour de "congé" et que tu la légendes : "temps libre de Monsieur Ni".
et puis tu mets un cadre vide avec "temps libre de MadameNi".

MadameNi said...

Excellent!
Merci les filles, j'adore vos commentaires!
Amandine, ton idée est géniale!
(et merci pour les compliments).

De gros bisous.