Monday, March 10, 2008

Spécimen

Aujourd'hui, je propose un sujet d'étude avec spécimen à disposition.
Je ne sais pas si ça relève de la psychologie, de la médecine, de l'anthropologie... peut-être un peu de tout cela.

Alors, mesdames et messieurs les chercheurs, je vous propose de vous pencher sur le phénomène de l'homme gestant.
Vous êtes les bienvenus à domicile pour étudier le sujet dans son environnement familier.


Définition:
L'homme gestant attend un enfant... de sa compagne en général.
L'homme gestant a la particularité d'accompagner quasiment physiquement la grossesse de sa dulcinée et de vivre avec elle avec une intensité particulière, les changements physiques... et les difficultés de la grossesse.

Caractéristiques principales:

La fatigue
L'homme gestant ressent la même fatigue (au minimum) que son épouse insomniaque et sollicitée par son petit dernier à peu près toutes les nuits depuis 2 semaines.
Mais l'homme gestant a de la chance, il ne souffre pas d'insomnie et son petit dernier ne veut QUE sa mère.
Par contre, sa fatigue est loin d'être muette (rapport aux ronflements qui s'échappent chaque soir du canapé).


La solidarité
Le mâle gestant est solidaire de sa petite femme et ressent des maux similaires, d'une intensité évidemment décuplée.

Illustration:
La femme gestante, rentre du job, ses deux mouflets sous le bras:
"Oulah, j'ai le ventre qui tire ce soir! il est super dur, il faut que je ralentisse."
L'homme gestant, s'affalant dans le canapé:
"Olalah, moi aussi j'ai le ventre tout tendu ce soir, ça ne va pas."

Inutile de préciser que la solidarité n'entraîne pas une augmentation des performances du couple au niveau des tâches quotidiennes... et moins quotidiennes d'ailleurs.



Le SNU (ou attaque de blondeur)
L'homme gestant prend en charge la fameuse diminution des capacités intellectuelles qui semble régulièrement toucher la femme enceinte (appelé parfois SNU dans diverses communautés, pour Syndrome du Neurone Unique).
Grâce à l'homme gestant, la femme peut rester intellectuellement alerte, conserve tous ses neurones opérationnels, en bref, elle fonctionne pour 2 (ou plus...).

Illustration:
L'homme gestant: "Ohlala, il faut que j'aille m'acheter des pulls ce week end, je n'ai plus rien à me mettre."
La femme disposant de capacités intellectuelles normales: "Mais mon chéri, en faisant un peu de lessive, tu aurais quelques vêtements à porter, éventuellement"
(ceci illustre également la fatigue extrême de l'homme gestant, l'empêchant de participer aux tâches ménagères)


L'homme gestant aide sa femme à rester en forme.
Ah ça c'est certain. Un homme gestant est un homme faible, physiquement faible.
Grâce à cela, la femme gestante reste en forme, limite le nombre de kilos stockés, la femme se bouge quoi!!!
Pas de squattage de canapé, on se fait les muscles, les 9 kilos des packs d'eau sont un parfait entraînement au portage de coque avec bébé inside.
L'ascension des escaliers 129 fois dans la journée tonifie le périnée.
Le passage d'aspirateur ainsi que le 4 pattes pour rassembler les jouets avant le passage du fameux engin, permettent d'adopter des positions particulièrement recommandées pour permettre à bébé de se positionner dans un bon axe.


La paralysie
L'homme gestant est incapable de toute démarche administrative, toute initiative, toute réflexion liée à l'agrandissement de la famille!!!
En général, les performances de l'homme gestant au travail ou devant un jeu vidéo ne sont pas affectées.


L'empathie
L'homme gestant trouve sa compagne chiante pénible et maniaque et elle ne s'occupe jamais assez de lui, évidemment.
Heureusement, il l'encourage à se reposer... parfois

Illustration:
La femme très enceinte (du genre presque 8 mois), tente d'expliquer à monsieur que, malgré les apparences, elle n'a pas chômé ce jour et qu'elle ressent une fatigue relativement intense.
L'homme gestant, attentif à la complainte de sa femme :
"Et bien, si c'est si difficile que cela, n'hésite pas à en faire moins!".


Ce n'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde, mon chéri ;).



PS: Rendons à César...
Toute ressemblance avec un certain GrandNi serait fortuite et non volontaire... depuis que ce week end, il m'a laissée dormir
2 matins, a cuisiné tous les repas, a volé à mon secours pour vider le lave-vaisselle, etc...!!! Télépathie???


PS2:
N'étant pas dans mes meilleures dispositions (humeureusement parlant) à la rédaction de cet article, j'ai absolument refusé d'utiliser le terme "couvade" que je trouve bien trop tendre et affectueux.

7 comments:

Shalima said...

Il est pourtant très drôle ce billet, j'espère qu'il t'aura au moins un peu défoulée ! (8 mois ? OMG, je ne peux pas le croire !!!!!)

Elodie said...

Uh, uh, uh!!!
T'as raison, venge toi sur ton blog! ^^
On est de tout coeur avec toi!

lutecewoman said...

je suis d'accord avec le gestant. fais-en moins.
sinon, tu prends tes affaires et tu vas chez shalima avec tes deux lutins te fourrer les pieds sous la table, et tu auras même le temps de blogger ;-D

MadameNi said...

Shalima: Et bien oui, dans à peine plus d'un mois, je te signale, tu vieillis d'un an!
Mmmmmh, défoulement oui!!! (quoi que tartiné d'un peu de culpabilisation tout de même, au vu de ses performances du week end)


Elodie: Merci, je sens la compassion jusqu'ici!

Lutecewoman: arrête de faire de la pub pour "l'auberge Shalima", je te signale que la place est occupée actuellement et qu'il faudra peut-être du temps pour que notre copine réouvre son enseigne ensuite.
Mais si je volais jusqu'en Bretonnie, ça serait sans mouflet, assurément.

Amandine said...

Excellent ce petit billet madame, j'adore!!! Plein de courage à toi!
Chez nous aussi, l'homme gestant étati à peu près pareil ("mais t'es fatiguée, pourquoi t'es fatiguée, t'es pas malade mais enceinte!"). Si ça peut te rassurer, depuis la naissance de n°3 ça s'est grandement amélioré, parce que là, ses interventions sont devenues vi-ta-les... Bisous!!

MadameNi said...

Amandine: Mieux vaut en rire, n'est-ce pas?
Heureusement que je sais que GrandNi a largement plus d'aptitudes pour chouchouter un nouveau-né que pour dorloter sa "douce" compagne ;).

Maria said...

Madameni...c'est du grand art! j'adore...même fatigué..tu gardes le sens de l'humeur et ça te va bien...l'humeur..pas la fatigue!

l'écharpe étant mixte, l'homme gestant va pouvoir porter a son tour number trois, pendant que toi tu fait du mot : farniente; une actittude a vivre a partir d'avril...