Tuesday, November 28, 2006

1, 2, 3... soleil!

C'est donc une suite au message d'hier...
Faire ou ne pas faire un 3ème enfant, là et la question!

Je crois que dans ma tête, j'ai toujours envisagé d'avoir 3 enfants.
2 petits garçons, ça me paraît déséquilibré, ça me laisse un goût d'inachevé.
Je sais que secrètement, j'ai envie de savoir si la nature me donnerait une fille... ne pas faire de 3ème enfant, c'est ne pas savoir, ne pas tenter de soulever le mystère. Même si un 3ème petit garçon me comblerait complètement.
En ne faisant pas de 3ème enfant, j'aurais peur de regretter toute ma vie (enfin, ce qu'il en reste).

J'ai aimé être enceinte, porter mes bébés, les mettre au monde, les allaiter. J'ai encore l'impression de ne pas être allée au bout de ce que je voulais vivre... mais peut-être que j'aurais encore cette impression même après 10 enfants.
J'ai envie de vivre une grossesse et un accouchement qui correspondent à mes "connaissances" récentes... (et à celles de notre doula préférée!)
GrandNi réplique : "Tu as juste envie d'un 3ème enfant pour pouvoir accoucher en maison de naissance"...
J'avoue qu'il n'a pas tort. Ce n'est évidemment pas que pour cela, mais ça serait dans mon projet, c'est certain.


Bon là, vous vous dites que je suis mûre, non?
Et bien non...

Parce que moi aussi j'entrevois la lumière, les petites grasses matinées, les sorties, le retour de l'équilibre dans notre couple, un peu de temps pour moi seule.
Je ne sais pas si j'ai le courage de me replonger dans les nuits difficiles, la gestion des aînés avec un morceau de scotch (hurlant éventuellement) dans les bras, l'attention constante que demande un tout-petit.
Est-ce que je peux m'imaginer dans ma maison avec 3 petits courant partout?
Est-ce que je peux m'imaginer assumer 3 enfants? Car il ne faut pas se leurrer, durant la semaine, je ne peux pas trop compter sur le papa...

Il n'y a rien de plus beau qu'un enfant et l'on sait très bien que le coeur s'agrandit avec chaque enfant, que l'amour d'une mère est infini... Mais ce n'est pas le cas de l'espace, du temps ni de l'argent... ;).

Et au-delà de toutes ces préoccupations égoïstes, il y a encore LE grand sujet qui me retient: notre planète.
Eh oui, j'ai des scrupules à participer si activement à la surpopulation et à tout ce que cela engendre. J'ai l'impression que faire un 3ème enfant n'est pas un acte écologique (et c'est bien le cas!), même si dans le contexte actuel, ça serait un acte citoyen (le taux démographique de la Suisse est assez catastrophique).

Si je pouvais être assurée que mon 3ème enfant deviendra un militant de Greenpeace ou qu'il consacrera un peu (beaucoup?) de sa vie à la sauvegarde de la planète, si je pouvais être assurée que mes enfants pollueront moins à 30 ans que moi aujourd'hui, si je pouvais être sûre qu'ils me suivront puis me montreront l'exemple dans ces considérations environnementales et qu'ils joueront un rôle clé pour la terre, alors oui je ferais un 3ème enfant tout de suite.




J'ai l'impression de n'avoir que de mauvaises raisons de faire un enfant et plein de bonnes raisons de ne pas le faire... Et ça ne me plaît pas trop ;).

8 comments:

Amandine said...

C'est vraiment très personnel comme choix de famille...
Pour notre part nous n'envisagions pas moins de 3 enfants, et mon homme en verrait bien 4, même si pour le moment je crois que 3 ça sera bien suffisant!!!
;)
Je te comprends pour les nuits, les sorties, tout ça... Mais comme je te comprends aussi pour la grossesse, la naissance, l'allaitement!!!
L'argument écolo n'est pas de mise pour moi, je n'arrive pas à l'entendre...

Enfin, pour faire un bébé, il n'y a pas que la raison, il y a aussi le désir, et à mon avis le désir prime ;)

MadameNi said...

Amandine, ta dernière phrase résume tout... quand je serai "prête", si mon homme est partant, j'oublierai toutes les autres considérations ;).


Moui, je crois qu'avant de penser à numéro4, tu auras bien mérité de souffler un peu!

Maria said...

j'aurais pas mieux dit Amandine!

un bisou madameni :-)

La montagnarde said...

Dites-donc MmeNi, que de grandes réflexions... ;)Perso j'ai un côté fataliste qui me fait penser que si ça doit arriver, on SENTIRA qu'il faut le faire. Il y aura une évidence. Qu'on se soit posé peu ou beaucoup de questions.

Moi aussi ça me traverse l'esprit de temps à autre et tout pareil, je pense au confort: les deux premiers deviennent de jour en jour plus faciles, on commence à faire des trucs sympas en famille, les nuits sont dignes de ce nom... Mais en même temps, c'est un peu bullshit ces arguments non? Un 3ème, ce n'est que décaler ce moment où on retrouve une certaine liberté, pas le voir disparaître à tout jamais.

Quant à l'écologie, je ne sais pas quoi penser de cet argument, auquel je pense aussi. Ne pas faire un enfant, c'est certes un acte écologique, mais il y a tant et tant de choses que l'on PEUT faire pour notre planète, qui finalement pourraient largement contrebalancer le poids d'un nouvel être sur notre Terre.

Et puis, pense à tes vieux jours, plus tu as d'enfants, plus tu seras entourée quand tu seras sénile et impotente... :)

Et puis j'ai trop envie d'entendre ton récit d'accouchement à la Grange Rouge :D

MadameNi said...

Merci Maria, bisous à toi aussi!
Encore une fois, il faut laisser parler ses sentiments ;).

LaMontagnarde, bien dit... la "liberté retrouvée" n'est pas perdue à jamais, juste un peu repoussée.
Promis, si je fais un 3ème, je compenserai par un acte VRAIMENT important, écologiquement parlant (je l'inscrirai au WWF ;)).

lutecewoman said...

hahem, écologiquement parlant, si tu passes aux lavables (voire même soyons dingues, aux lavables d'occase !), ben euh...

Lutecebaby, je l'ai rêvée voulue aimée désirée fort fort. C'est monté monté, dans l'amour, avec une force incroyable. alors Prince Charming s'est laissé charmer.

Pas de bb3 pour nous, pas l'envie. Mais je sais que materner des 2nd et des 3ème, c'est tellement... évident ? On n'y perd plus son énergie, on y gagne de l'amour.

Non ?

Shalima said...

Oui ^_^

MadameNi said...

Lutecewoman, les lavables c'est bien, mais c'est quand même moins écolo que pas de couches du tout (mouais, tu vas me dire de me mettre à l'hygiène naturelle ;)).
Et malheureusement, la consommation/pollution d'un individu ne s'arrête pas aux couches...


Mais le truc vrai, c'est que 2 c'est plus facile que 2 fois 1, donc on peut imaginer que 3 sont plus faciles que 3 fois 1 (ou je sais, c'est pas clair du tout!!!).

Sinon je suis assez confiante... le jour où je serai prête (si je le suis un jour), GrandNi se laissera charmer ;).