Tuesday, February 05, 2008

Je reprends mon souffle

J'ai un petit défaut de fabrication... ou une séquelle d'un petit accident de parcours, je ne sais pas exactement.
J'avais 24 ans quand on a détecté que j'avais un "prolapsus mitral", qui entre dans la grande catégorie des petits défauts cardiaques caractérisés par un "souffle" à l'auscultation.
Donc, pour faire simple et concis, j'ai un souffle au coeur.

Oh, ce n'est vraiment pas grand choses. Le cardiologue m'avait informé que près de 15% des femmes ont un petit défaut du même genre, souvent sans le savoir.
Mais c'est bien là que réside tout le problème... à partir du moment où on le sait, il faut le signaler partout et plus aucun soignant n'accepte de faire un geste sans certaines précautions.

Par exemple, je me suis fait jeter comme une malpropre du club pourtant trop peu peuplé des donneurs de sang.
Mon dentiste sue à grosses gouttes si je n'ai pas consciencieusement foutu en l'air mon système immunitaire par la prise d'antibiotique avant toute intervention.
A l'accouchement, c'est perfusion d'antibiotique systématique... et si comme moi, vous accouchez trop vite, on vous en remet une couche dans la journée qui suit parce que la dose conseillée n'a pas eu le temps de passer.
(J'ai même lu à quelque part qu'il faudrait éviter de prendre des positions qui accélèrent le travail si l'antibio ne passe pas assez vite.)

Bref, ce qui devrait être anodin devient une menace.
Car un petit coeur présentant un défaut comme le mien serait, peut-être, éventuellement, plus facilement sujet à une infection, appelée endocardite infectieuse... c'est une infection du coeur provoquée par une bactérie qui se baladerait dans le sang et qui aurait pu se déposer dans ce muscle qui bât sans relâche.


Alors, en prévision d'un accouchement naturel, je tente de vérifier le type de prophylaxie compatible avec ma démarche.
Alors je cherche sur le net...
Et sur le net on trouve de tout, et son contraire. Voyez plutôt:

En France et aux USA, un accouchement par voie basse ne nécessite, dans mon cas, aucune prophylaxie.
En Suisse, une prophylaxie par antibio, par intra-veineuse est recommandée.

En France et aux USA, je ne devrais, au grand jamais, me faire poser de stérilet (cet acte est INTERDIT!).
En Suisse, aucune recommandation, aucune prophylaxie pour ce geste. D'ailleurs, ma gynéco m'a posé en 2005 un stérilet sans autre forme de précaution.


Ca me fait bien rigoler tout cela...

7 comments:

Shalima said...

Ben selon ce que tu souhaites, tu choisis ton pays, quoi ;-)))
J'espère que ça ne va pas trop interférer avec ton accouchement, en tout cas...

Elodie said...

Ah bon? J'étais pas au courant de tout ça! Moi je fais de la tachycardie, c'est quoi la différence avec un souffle au coeur?

MadameNi said...

Hihi, oui Shalima, si on m'embête en Suisse, je viendrai accoucher en France!
Mais bon, je sens l'histoire que ma gynéco va m'envoyer chez le cardiologue... eurk.

Elodie, je ne suis pas toubib, mais je pense que la tachycardie n'est pas due à une anomalie au niveau du coeur. Moi j'ai la valve mitrale qui ferme mal et il y a toujours un peu de sang qui passe alors qu'elle devrait être fermée hermétiquement à un certain moment. Du coup, ce petit flux de sang s'entend à l'auscultation sous forme d'un souffle continu.
Vala ;).

Maria said...

Tu as/est un soufle d'amour...donc ;-)

Comme Shalima...tu choisis le pays.. quelle monde si plein de contradiction à la con ;-)

Maria said...

souffle!

fabfab said...

Perso j'ai aussi un souffle au coeur et j'ai accouché sans tous ces protocoles ;-) de plus, je porte même un stérilet !!!

mais que fait la france ??????????????

j'espère que tout cela ne va pas interférer avec tes souhaits ;-)

Gros bisous.

Anonymous said...

Hey, I am checking this blog using the phone and this appears to be kind of odd. Thought you'd wish to know. This is a great write-up nevertheless, did not mess that up.

- David