Saturday, February 09, 2008

Il ne faut jamais demander l'avis des enfants (et encore moins le suivre...)

Parole de MadameNi! Car tenir compte de l'avis de ses enfants peut vous amener à passer votre soirée aux urgences, oui oui!


Tout d'abord, ne jamais écouter ses enfants quand ils vous encouragent à la procrastination. Jamais.
Ca vous amène à repousser à l'après-midi vos courses et même votre douche!!!

Ne jamais acquiescer quand ils vous prouvent par a+b que le frigidaire n'est pas "si vide que cela"... et que coquillettes/gruyère, oeufs sur le plat et carottes râpées feront un merveilleux déjeuner.

Mais oui, c'est mercredi... on se laisse un peu aller.


Mais du coup, le programme de l'après-midi est un peu plus dense que prévu:

- sieste pour tous (moi y compris)
- petite séance d'hypnose pour moi
- douche pour moi encore
- courses après le réveil des loulous
- rendez-vous avec la maîtresse de Tintin à 18h30.


Tout se passe à peu près bien au début... Sauf que je suis d'une lenteur légendaire et que tout, chez moi, prend un temps fou. Je sieste, j'hypnose un peu, je traîne.
15h45, je file sous la douche, Tintin ne dort pas, mais il est calme. J'ai bon espoir que PetitSim tienne encore 15mn.

15h55, j'arrête l'eau et j'entends PetitSim qui m'appelle. Non, non, il ne descend pas seul de son lit, il veut que MAMAN vienne le chercher.
Je prends le temps de me sécher un peu, jusqu'au moment où mon petit loulou se met à hurler...


Je débarque dans sa chambre en tenue d'Eve, PetitSim est couché dans son lit et se tient la tête. Entre deux sanglots, je comprends qu'il s'est assommé sur la barrière de son lit.
Bon, je lui file quelques granules, je le garde tout contre moi, j'attends que ça se calme.
Des chocs à la tête, on en a vus d'autres, n'est-ce pas?

Sauf que ça ne se calme pas...
16h15, il manque de vomir et pleure toujours.
16h30, il est couché sur notre lit, le temps que je m'habille... et vomit de tout son saoul sur la couette de son père (youpiiiie!).
16h32, je décide de renoncer à ambitionner pouvoir faire des courses encore aujourd'hui.
Je plante la couette et diverses serviettes éponge, ainsi que les habits de mon rejeton dans la baignoire.

Je sens poindre le spectre de l'hôpital. Mais je garde espoir.
PetitSim est un enfant très émotif. Il a le vomissement facile... peut-être que c'est "juste" le coup de l'émotion???

Je prends mon loulou dans mes bras, je me pose sur le canapé.
16h50, il se met à trembler. Il pleure de froid... rien ne va plus.
17h00, il a 38,5 de fièvre.

17h10, je vais me sécher les cheveux et terminer de m'habiller, je me demande s'il peut récupérer en 1h.
En effet, je suis sensée déposer les enfants vers 18h15 chez la voisine et me rendre au rendez-vous avec la maîtresse de Tintin.

17h15, PetitSim ferme les yeux en geignant, il est complètement léthargique, ne tient plus assis... je panique.
Et dans une autre partie de mon cerveau, une voix me rappelle combien j'ai attendu ce rendez-vous avec la maîtresse de Tintin, elle nous rappelle à chaque occasion que nous devons "discuter" de cet enfant... qui semble parfois un peu "différent".

17h20, j'appelle l'hôpital. C'est sans appel, il faut consulter.
17h25, ma mère m'appelle... j'abrège, sans rien lui dire, elle serait capable de débarquer aux urgences...

17h30, PetitSim: -"Je vais vomir...". Et hop, après la couette, le tapis du séjour.
17h32, Tintin me réclame son goûter et commence à disjoncter. Je mobilise toute ma patience. Il a été parfait jusqu'à présent, surtout ne pas le braquer.
17h35, je donne un goûter à Tintin, je rassemble quelques affaires pour partir avec PetitSim.
17h40, j'appelle GrandNi qui veut que j'appelle une ambulance (merci de me rassurer).
17h45, j'habille Tintin (oui, il était encore en pyjama...)
17h50, je dépose Tintin chez les voisins, j'oublie même de lui dire au revoir...
17h55, j'enfile les chaussures de PetitSim... -"Je vais vomir..."... Cette fois-ci, c'est à la cuisine, je me contente de recouvrir l'histoire avec un peu de papier absorbant.
18h00, nous sommes enfin partis.

PetitSim est dans un état second, mais il ne dort pas, ni ne perd connaissance. Ouf, dans la voiture il réclame même à boire!

Je vous laisse imaginer mon état dans la voiture, alors que je me tape la circulation genevoise de 18h00 et dois traverser toute la ville pour me rendre à l'hôpital.

18h45, j'arrive aux urgences pédiatriques. L'état de PetitSim ne s'est pas amélioré (tant mieux, nous attendrons moins longtemps). Quoi que tout de même, il ne vomit plus.

20h00, on vient enfin nous chercher. Une infirmière ausculte mon petit bout.

20h15, nous sommes seuls dans une salle de consultation. PetitSim a froid, il est toujours fiévreux. Il est couché sur moi, recouvert de mon manteau et s'endort.

21h00, un médecin arrive.
(Ca me fait toujours marrer de voir ces jeunes toubibs qui ont certainement 10 ans de moins que moi!)
PetitSim dort toujours, le médecin en profite pour l'ausculter sous toutes les coutures. Enfin, nous le réveillons...
Là le médecin constate que mon fiston n'est pas si apathique que cela, il sait très bien hurler et se débattre quand on tente de le séparer de sa MAMAN!!!


Bilan:
PetitSim a vomi trois fois. A partir de quatre fois dans les 6 heures qui suivent le choc, c'est hospitalisation pour observation durant 24h00.
Il n'a pas perdu connaissance et n'est pas (plus) apathique, il n'a pas tout à fait les symptômes requis pour un scanner.
Nous devons attendre jusqu'à 22h00, observer l'évolution. Entre temps il peut boire un peu, voir si quelque chose tient dans son estomac.

21h15, nous sommes à nouveau seuls, PetitSim est bien réveillé et a repris vie (et surtout retrouvé la parole)... ouf! J'entrevois notre sortie.
21h20, il boit 3 gorgées d'eau
21h30 - "Je vais vomir...". C'est assez pratique ces haricots (le petit bassin pour vomir).
Je suis désespérée.

Jusqu'à 22h10, nous avons le temps de trouver le mode d'emploi d'un p... d'appareil qui émet un bip chaque seconde et à l'arrêter... pour 3mn à la fois.
PetitSim réussit à me faire marrer.

22h10, le jeune médecin revient, trouve un PetitSim en pleine forme, qui reprend des couleurs et lui raconte plein d'histoires.
Que faire alors? 4 vomissements en 6 heures, selon le protocole, c'est hospitalisation. Mais est-ce pertinent d'hospitaliser cet enfant plein de vie???

Le jeune doc préfère en référer à son chef. Nous attendons encore.

22h20 (ouf c'était rapide), bonne nouvelle, nous pouvons rentrer à la maison!!!! Les derniers vomissements peuvent être induits par la consommation d'eau dans un estomac bien fragile. Ouf, ouf, ouf. J'abonde dans le sens du médecin. Je connais la fragilité de l'estomac de PetitSim, et surtout la perspective de passer la nuit à l'hôpital m'effraie tout à coup au plus haut point.

22h30, avec mille consignes pour la nuit, nous retrouvons la liberté et rentrons à la maison.
Mais surtout, si l'état du bambin se détériore, c'est retour à l'hôpital sur le champ!

22h45, PetitSim vomit dans la voiture... Bon sang, là je ne suis pas fière...
Mais je connais mon bonhomme qui a surtout besoin de dormir... Je décide vaillamment de ne pas faire demi-tour (et je flippe).

Finalement, les événements m'ont donné raison.
A la maison, PetitSim a bu un peu de sirop, mangé un quartier de poire avant de sombrer dans un sommeil réparateur.
La nuit, il s'est réveillé facilement pour un petit contrôle, même s'il était encore fiévreux.
La journée suivante s'est passée tranquillement, même si la petite forme de l'enfant, sa grosse fatigue apparente n'étaient pas complètement rassurantes.

Aujourd'hui, 3 jours après, PetitSim va tout à fait bien... Sauf que, comme pour les chocs boursiers, le choc de mon fiston l'a fait régresser de bien 3 mois, avec grosses crises pour tout et rien, drames à gogo, réveils de sieste absolument catastrophiques et besoin ++ d'être rassuré.


Argl, assurément, l'avis des enfants n'était pas le bon cette fois-là ;).

3 comments:

Shalima said...

Hé bien, quelle frayeur !!! plus de peur que de mal, pas facile de rester serein avec un petit vomito (j'aurais complètement paniqué, je crois)

Elodie said...

Ouf! Je t'admire pour avoir réussit à garder ton sang-froid, moi j'aurai jamais pû! Les hopitaux, y'a rien de tel qui me fiche la trouille!

Et ce rendez-vous avec la maîtresse de Tintin, finalement?

MadameNi said...

Shalima, avec le recul, je me demande si je n'ai pas paniqué et perdu tous mes réflexes... j'aurais dû filer aux urgences immédiatement, sans me poser toute sorte de questions.

Elodie, le rdv est repoussé au 22 février... là ce sont les vacances!!!!!!