Thursday, September 06, 2007

T'es pas obligée, mais bon...

Ma petite famille et moi, vivons dans le Canton et République de Genève. L'une des 26 entités constituant la Confédération Helvétique.
Et qui dit "confédération", dit "chacun fait ce qui lui plaît dans son coin".
C'est ainsi que chez nous (en Canton et République de Genève), la vaccination contre la diphtérie est obligatoire. Ce qui n'est pas le cas dans le canton de Vaud... à 2km de chez nous... (et encore, 2km, je suis gentille... j'ai bien arrondi vers le haut).

Donc, aux environs du 2ème anniversaire de chacun de mes loulous, j'ai été priée d'envoyer le carnet de vaccination de l'enfant à une quelconque administration (La Direction générale de la santé, tout de même!), afin de vérifier si ladite vaccination avait bien été effectuée, dans les règles, et tout et tout.


En bonne élève (bonne citoyenne et bonne mère) que je suis, j'ai bien docilement envoyé le carnet de vaccination de PetitSim.
Voici la jolie lettre que l'on m'a adressée en retour, accompagnant le carnet de vaccination:


"Chers Parents,

Nous avons bien reçu le certificat de vaccination de votre enfant et vous en remercions. Vous avez rempli l'obligation légale de le vacciner contre la diphtérie.

Nous constatons cependant qu'il n'a pas reçu certains vaccins vivement recomandés par la Société Suisse de Pédiatrie et les autorités sanitaires. Nous les avons soulignés dans le plan de vaccination ci-joint.
(le ROR ndlr)

Des épidémies surviennent lorsque le nombre de vaccinés est insuffisant. Ainsi, une importante épidémie de rougeole s'est déclarée en Suisse en 2003, touchant plus de 50 personnes à Genève, dont plusieurs ont été hospitalisées. Aucun des malades n'avait été vacciné avec deux doses. Pour la même raison, une nouvelle épidémie est survenue en 2005.

Nous ne connaissons pas les raisons pour lesquelles votre enfant est incomplètement vacciné. Il s'agit peut-être d'un simple oubli.

Si, en revanche, vous souhaitez disposer d'informations complémentaires sur les vaccins, vous trouverez de plus amples renseignements dans la brochure annexée. Par ailleurs, nous sommes à votre disposition pour en discuter. Vous pouvez nous appeler au numéro XXX.

Nous vous demandons de bien vouloir nous renvoyer le certificat une fois les vaccins complétés.

Nous vous prions d'agréer, chers Parents, nos salutations les meilleures."



Pour le coup, je suis restée toute bête... Il y aurait une obligation légale, et une autre obligation, moins légale ;) (morale peut-être?).
Vive la liberté!!!

6 comments:

Shalima said...

Surprenant, effectivement !
Quant à parler d'épidémie pour 50 personnes sur un canton entier, c'est pas un peu exagéré ??

Maria said...

je suis étonne, aussi!
Fistre! pour un peu, je te dirais de démenager!!

MadameNi said...

Oui Shalima, je me suis aussi fait la réflexion que 50 cas, oh my god, quelle épidémie!!!
Surtout que Genève est plutôt peuplée...
(d'ailleurs, pour 2005, il n'ont pas osé indiquer le nombre de cas)

Maria, je te rappelle que je REVE de déménager!!! Je veux FUIR!!! ;).

Maria said...

héhe! c'est pour ça que je le dis :-D

La montagnarde said...

N'IMPORTE QUOI! Grrr, ça m'énèrve....

L'autre jour, la présidente de la fédération jesaispasquoi pour la vaccination parlait à la radio du nouveau vaccin contre le cancer du col de l'utérus, qui (à Genève justement) était offert à toutes les jeunes filles dès 11 ans, et remboursé (premier canton dans lequel ça arrive). O joie. Je ne sais pas quel labo commercialise ce vaccin, mais vu le prix (700 CHF) ils vont (encore) se faire des couilles en or.

Grrrr.

MadameNi said...

La Montagnarde, j'étais sûre que ça te ferait bondir ^_^.
Tiens, je n'ai pas suivi l'histoire du vaccin contre le cancer du col de l'utérus.