Tuesday, May 08, 2007

La révolte de PetitSim

En août dernier (ici précisément), j'avais écrit une complainte concernant mon garçonnet, à l'époque âgé de 18 mois. Ses réveils nocturnes, son hystérique besoin du père, son besoin d'évacuer, d'exprimer sa rage et sa colère.

A l'automne, tout cela s'était bien calmé, et si les réveils noctures ont perduré jusqu'à l'hiver, les nuits étaient à peu près calmes.
Et enfin, nous trouvâmes la clé des insomnies de notre PetitSim... la veilleuse!!! Oui, oui, là où la plupart des enfants exigent une lumière, détestent le noir absolu, PetitSim, lui, était rendu insomniaque par cette lueur orangée. Dire qu'il nous a fallu 18 mois pour comprendre...

L'hiver fut donc relativement serein (ou ma mémoire très défaillante), si l'on exclut une certaine semaine de vacances.
Les enfants commencèrent les jeux de collaboration, les parents se félicitaient de les voir jouer 5mn et 25 secondes sans devoir intervenir!
C'était même si idyllique que nous en oubliâmes que 2 ans... c'est parfois un âge quelque peu... agité.
Pire encore, voyant PetitSim suivre son bonhomme de chemin, j'ai eu jusqu'à la pensée folle que PetitSim avait passé ce cap sans aucune crise.


Et bien l'enfant m'attendait au tournant!!!!
Parce que depuis quelques semaines, à 2 ans et presque 3 mois, PetitSim a commencé sa révolte... tel une bombe à retardement.

Il gronde, hurle, tempête, tape du pied et se roule à terre. Rien ne l'arrête, rien de l'atteint.
Il veut jouer dehors! son morceau de gâteau s'est rompu! son jouet s'est perdu! maman a dit non!...
Tout, tout, tout est prétexte à hurler sa détresse, son désaccord, à dénoncer cette injustice!!!!
Oh que les parents sont cruels à ses yeux d'enfants!!! Oh qu'il se sent incompris!!! Oh qu'il est sourd, aveugle, hors de tout...

Puis il se calme... (comptez 20 à 30mn, tout de même!).

Mais ne vous imaginez pas qu'il s'en va vivre sa vie pour autant! Non!
Sa révolte n'a de cesse de le tourmenter, mais l'expression est autre... il a besoin de chaleur, de réconfort, d'amour, d'amour, d'amour...
De l'amour de sa maman exclusivement.

Du matin au réveil, au soir au coucher, il ne veut que Maman, veut être sur elle, veut la toucher, rester en contact permanent.
Alors le collé-serré, c'est moyen pour s'habiller, manger, préparer un repas, etc... Mais ça, PetitSim n'en a cure... Il ferait tout pour les bras de maman (avec une préférence pour la bonne vieille méthode du hurlement insupportable).

Dire qu'il y a 9 mois, seul son père comptait...
(ne me demandez pas ce que je préfère ;))

7 comments:

Shalima said...

Impressionnant ! tiens, c'est bizarre, mais il me tarde peu d'affronter ça avec Miniloup (même si les prémices commencent à pointer le bout de leur petit nez...) ;-)

Le Gabian said...

Bonjour MadameNi !

Nos petitous suivent des chemins parallèles,c'est très marrant :-) Bon, a 1 ou 2 mois près, ils ont le même âge...

Colères et désespoirs sont les deux épées de Damoclès quotidiennes avec lesquelles nous vivons en ce moment, avec les mêmes besoins de réconfort. Chez la Poupette c'est volcanique, tout vole et surtout ne pas essayer de la câliner parce qu'elle t'envoie aux fraises et Roudoudou c'est le désespoir absolu, la misère du monde totale. C'est parfois tellement disproportionné que je dois m'empêcher de rire ! Et du coup après je culpabilise ma race parce que j'ai envie de rire de la détresse de mes petits. Enfin bref, on y passe tous, apparemment :-)

MadameNi said...

Shalima, je te souhaite que Miniloup soit moins révolté que PetitSim... quand même!

Le Gabian, ça fait plaisir de te lire!!!
Aheum... toi tu as le doublé, bon courage. Et je crois que finalement ton réflexe est le bon: mieux vaut en rire! (sous cape, hahaha!)
J'adore "Roudoudou c'est le désespoir absolu, la misère du monde totale", on s'y croirait!
On y passe plus ou moins tous, c'est vrai... mais j'en ai connu des moins corsés. Tintin par exemple a traversé cette période quasiment sans heurt... et pourtant il était tout fraîchement grand frère. Il faut croire que j'ai juste eu de la chance avec lui.

Amandine said...

Bon courage pour cette période festive... Peut-être devrais-tu envisager une cure de vitamine C (pour toi ;))

Maria said...

Je compatis pour toi et pour lui! pas facile mais il pareil: obligatoire cette période-pasage!
bisou au petitSim

"profite! a 18 ans il ne viendra pas si facilement réclamer des calins! ;)

MadameNi said...

Amandine et Maria, merci pour vos encouragements!!!
Amandine, j'envisage plutôt la cure de repos ;).

Maria, celui-ci, je sens que je vais l'avoir sur mes genoux jusqu'à 20 ans!!! ;)

La montagnarde said...

Courage, environ 2 ans encore et ça devrait passer... ;)