Thursday, December 06, 2007

Le foie gras ne passera pas par moi...

Ca faisait un moment que j'étais sensible à la controverse concernant l'élevage des oies à foie gras.
D'abord, le foie gras est une maladie (stéatose hépatique), c'est beurk, hein. On a beau nous dire que c'est une maladie réversible (si on arrête le gavage, le foie redevient normal), c'est quand même beurk.
Et puis il y a les conditions d'élevage, le gavage, tout cela.
Et hier soir (c'était au journal, mais de quelle chaîne?), j'ai appris que seules les oies mâles (donc les jars) étaient capables de fournir de "bons" foies gras. Les bébés oies (les oisons), sont sélectionnés (triés serait un mot plus adapté) dès leur éclosion.
Les petits mâles, hop à l'engraissement. Et les petites femelles???

Tout naturellement gazées, éliminées, broyées.





Je suis verte.


Déjà que l'autre jour, dans l'émission de Yann Arthus Bertrand, Vu du Ciel, j'ai (re)vu les conditions d'élevage des poulets et des porcs dont je consomme la viande.
Aucun respect, aucune sensibilité, les animaux sont traités comme de la vulgaire marchandise inerte et sans âme.
Je ne ferais pas cela à mon chien, mon chat, mon canari, alors pourquoi infliger cela à ce cochon??? même s'il est destiné à être mangé.

Dans le monde, on consomme chaque année 45 milliards de poulets. C'est clair que ce ne sont pas les élevages traditionnels, bio, respectueux qui peuvent satisfaire cette demande.


Brrrr, c'est le plus sûr chemin pour arriver vers le végétalisme tout cela, et ce n'est pas plus mal.
Alors je commence ici un peu de militantisme et je rappelle que la surconsommation de viande favorise les maladies cardio-vasculaires et les cancers.
Ecoutons notre corps, a-t-il besoin de viande midi et soir?

Et puis surtout, le foie gras, est-ce si bon que cela??? ;)

7 comments:

Amylee said...

Il est vrai que j'ai déjà goûté au foie gras mais j'en suis pas tellement fan.
Je ne savais pas que c'étaient principalement les males qui étaient sélectionnés pour un meilleur foie gras !!

Maria said...

Oui! c'est vraiment affolant la façon dont les bêtes sont traites...!! ça donne envie de vomir plutôt!
ont m'avait parlé de cette émision et la personne était comme toi...térriblement choqué.;j'avais vu ça avec "l'abatement"( sais pas si ont l'écrit comme ça" des vaches et beaufs pourla viande...d'aillers j'avais stoppé toute viande rouge pendant trois ans! puis après je suis rétombé...pfff...

pour le foie-gras..j'aime bien..;mais je mange qu'une fois par an...et encore...

Shalima said...

Je ne suis pas hyper fan de foie gras, ou alors en très petite quantité et cuisiné par ma maman, ou notre pote agriculteur bio dans le Gers.

Par contre, même si j'aime bcp le travail d'Arthus-Bertrand, pour connaître (un peu) l'élevage porcin par le biais de MrChéri, je ne peux pas souscrire à cette image de l'éleveur qui traite ses cochons comme de la barbaque déjà morte. Ce n'est pas le cas, les bêtes sont bien traitées, et les éleveurs sont dans la très grande majorité des cas des passionnés. Sinon, pourquoi et comment continuer dans un métier toujours plus difficile,(pour info, 1kg de cochon coûte aujourd'hui 1,80€ à produire et ne sera vendu qu'1€), toujours plus décrié ? La pression environnementale est toujours plus forte sur les élevages, et c'est tant mieux. N'empêche qu'en Bretagne, les éleveurs de porcs sont accusés de tous les maux, et bizarrement on ne parle jamais de l'impact industriel et de l'urbanisation dans la pollution des nappes phréatiques.
Bon, je m'arrête là, MrChéri en parlerait bcp mieux que moi ;-))

MadameNi said...

Salut Amyleee, bienvenue par ici!
Tu ne fais donc pas partie de ces personnes qui ne PEUVENT passer les fêtes sans engloutir leur tonne de foie gras? ^_^

Maria, je crois que quel que soit le traitement infligé, et le mode d'abattage... quand on a un coeur d'artichaut, on est forcément touché par la mort d'un être vivant.
Moi je peux bien faire la leçon pour le foie gras, ça sera sans moi cette année ;).

Shalima, c'est rassurant ce que tu dis. Les images montrées l'autre soir provenaient du Canada (aucune des exploitations françaises contactées n'avait, semble-t-il accepté les caméras) donc on peut supposer que certains (beaucoup) d'éleveurs respectent leurs animaux.
L'éleveur qui parlait dans le reportage semblait plutôt aimer ses bêtes et disait qu'elles se sentaient bien... même si la grandeur autorisée pour le box est de 0,6m2 pour une bête de 100kg (à vérifier avec MrChéri peut-être?).
Je ne remets pas en cause la passion des agriculteurs, ça ne peut être qu'un métier de passion à l'heure actuelle... mais il y a des sensibilités différentes, et puis une sorte de banalisation des conditions d'élevage (on a toujours fait comme ça donc c'est bien).

Il faut quand même reconnaître que les agriculteurs ont le coeur un peu plus durs avec les animaux que nous autres, pauvres citadins, qui couront chez le véto au moindre toussotement de notre poisson rouge.

Et je te rassure, dans le reportage, il n'était pas question de pollution de nappe phréatique.

Elodie said...

Pendant les fêtes, je suis plutôt du genre à me gaver de chocolats, mais pas de foi gras (c'est trop cher!)
Je dois bien avouer que c'est trèèès bon.
Mais quand on sait, ça donne plus trop envie d'en manger!

La montagnarde said...

J'avoue que je ne m'étais pas trop posé la question du foie gras, vu que je trouve ça totalement infect (eh oui). C'est vrai que la manière dont il est produit est dégueulasse. Et je reste persuadée qu'on se fait du mal en ingurgitant des produits animaux qui ont sécrété des hormones liées à la peur, adrénaline ou autre. Je pense que le mal-être ressenti par les animaux est "inscrit" biologiquement, et nous, on mange ça... Bon, je ne demande à personne d'adhérer à mes théories, hein! ;)

Si tu veux te dégoûter plus, regarde "Fast food nation". Sur l'industrie de la viande à fast-food. Eurk beurk.

De mon côté, c'est une certitude, je m'avance sérieusement vers le végétarisme. Mais je ne suis pas encore prête, même si la seule viande qu'on mange c'est du poulet bio et rarement de la viande hâchée.

Ce sera aussi un acte "vert", car la production de viande est un DESASTRE écologique. Je ne me souviens plus les chiffres, mais c'est ahurissant de réaliser la quantité d'eau nécessaire pour obtenir 1kg de boeuf. On ne parle même pas des émissions de CO2 liées à ce même kg....

Et puis on mange beaucoup beaucoup trop de protéines, dans nos pays! On en a pas besoin à chaque repas, loin de là, et pas besoin non plus qu'elles soient d'origine animale.

Mais de là à faire changer les croyances, pffff....

Shalima said...

MrChéri m'a confirmé qu'une "directive" était passée auprès des éleveurs bretons pour qu'ils refusent toute interview...
Sinon, pour les conditions d'élevage, c'est hyper compliqué, entre les partisans du "bien-être animal" qui recommande l'usage de paille et de boue avec ce que que cela comporte comme risque accru de maladies, et les partisans du "tout hygiène" avec caillebotis nickel et chauffage, mais aussi immobilisation de la mère pour qu'elle n'écrase pas ses petits... honnêtement, quand tu connais les dessous et les divers aspects d'un sujet comme celui-là, c'est hyper dur d'avoir une opinion tranchée (en tout cas, plus ça va, et moins j'en ai ^_^)
(heu, et pour les nappes phréatiques, je me suis un peu emballée, désolée pour le HS ^_^)