Tuesday, August 14, 2007

Petite annonce

Il est plus que grand temps que je vous raconte un peu plus longuement mes recherches de nounou. J'avais prévu de vous faire un super article style "mode d'emploi"... et le temps passant, les vacances par-ci par-là...
Enfin, je vais tenter de vous faire un petit topo...


Je vous rappelle que le réseau des nounous de ma petite ville ne pouvait rien, absolument rien pour moi. J'étais donc seule face à mon problème, à savoir trouver une nounou pour mes enfants de 2,5 et 4 ans, ceci pas trop loin de l'école de mon fiston.

1ère étape: la petite annonce
Il existe dans notre région (et pour tout Genève en fait) un journal gratuit, distribué à tous les ménages et diponible dans des cassettes à journaux partout dans la ville. C'est le tout-ménage par excellence. Le journal que tout le monde lit quand il cherche un emploi, une voiture, etc...
Tout le monde, ça signifie tout le monde, et n'importe qui donc...
C'est glauque, mais c'est bien là que je ferai publier mon annonce.

Et il faut encore la rédiger, cette fameuse annonce. Et la rédiger de la bonne manière... sinon, vous recevrez comme moi, plus de 40 appels complètement à côté de la plaque.

Bon, comme vous ne savez pas que la majorité des personnes qui vous appelleront ne sont pas francophones, comme vous ne savez pas que le terme "maman de jour" n'est pas assez clair, comme vous ne savez pas que beaucoup de personnes ne lisent pas vraiment votre annonce, mais appellent juste parce qu'elle contient les termes "garder" et "enfants"... comme vous êtes totalement naïve, il faudra donc vous y reprendre à 2 fois pour toucher vos cibles potentielles.

L'annonce devient finalement un truc gras et redondant du style:
"Cherche maman de jour à MaVille, parlant français, pour garder chez elle 2 enfants (2 ans et 4 ans) 3 jours par semaine et accompagner l'aîné à l'école de MonQuartier"
C'est clair là???


2ème étape, prendre les appels.
Là j'ai le réflexe:
Un personne appelle - "Bonjour, j'appelle pour l'annonce"
Moi - "Bonjour, est-ce que vous habitez à MaVille?"
La personne: "- Non, j'habite à Genève, mais je me déplace chez vous".
Moi: - "Non merci, au revoir!"

Malgré le côté explicite de l'annonce, une nombre impressionnant de personnes appelle pour venir chez moi garder mes enfants... grrr. Je reçois également un nombre non négligeable d'appels en anglais, re-grrr.

Dans les quelque 60 appels que j'ai reçus suite à mes annonces (pour la première, j'en ai eu plus de 40), 7 personnes vivent dans ma ville et seraient susceptible de prendre en charge mes loulous.



Arrive donc la 3ème étape, les visites.


Et là, il faut bien se tenir.
3 jeunes femmes, toutes très sympathiques au demeurant, avaient chacune l'ambition de garder mes enfants (2 garçons, de 2,5 et 4 ans, je le répète bien fort) dans leur MINUSCULE STUDIO. Comment pouvais-je imaginer mes loulous rester dans un espace allant de 20 à 30m2? Où allaient-ils siester? Qu'auraient-ils fait de leurs journées?
Une des filles rencontrées était enceinte. Elle s'imaginait pouvoir gérer mes enfants plus son bébé, le tout dans une seule pièce.
Une autre gardait déjà un enfant, dans un studio où elle vivait avec son grand fils de 15 ans environ.
Bref, pour rendre mes enfants hystériques, je ne pouvais pas faire mieux.

Il m'en restait 4.

2 des femmes que j'ai rencontrées auraient pu correspondre... sauf que leurs propres enfants étaient scolarisés dans des établissements différents de celui que fréquentera Tintin. Elles pensaient tout naturellement se téléporter d'un établissement scolaire à l'autre pour récupérer ma progéniture et la leur dans le même temps (les écoles ont les même horaires).
Certes, ça aurait pu marcher (les enfants les plus grands pouvaient attendre un peu), mais je n'étais pas convaincue malgré tout.

Il m'en restait 2.

2 mamans habitant dans le quartier idéal.
La première, je l'avais déjà rencontrée lorsque je cherchais à faire garder Tintin, mais je ne m'en souvenais plus. Elle a 2 enfants des âges des miens. Même école, même garderie.
Mais comment confier ses enfants à quelqu'un qui ne vous inspire pas confiance?
Quelqu'un qui veut garder PetitSim alors qu'elle place son propre enfant en garderie 4 jours par semaine? Trop étrange.

La dernière devait donc être la bonne...
Elle le fut, avec malgré tout de grosses réticences de ma part. GrandNi l'a rencontrée, il est confiant, tant mieux.
Disons que je l'ai choisie parce que je sais que mes enfants devraient se sentir bien chez elle, elle m'inspire confiance, les enfants étaient à l'aise.
Il faudra juste que j'oublie quelques détails qui me font grincer des dents ;).


Voilà... ça m'a pris toute mon énergie durant deux bonnes semaines.
Presque un parcours du combattant, et surtout aucune aide du réseau des nounous ou d'une quelconque association de parents qui aurait pu me soutenir.


Quand j'aurai un peu d'énergie, peut-être que je songerai à développer quelque chose d'un peu plus efficace, tiens.
Et une chose est sûre, si je dois à nouveau changer de mode de garde, cette fois-ci je prendrai une jeune fille au pair.

5 comments:

Elodie said...

Contente que tu ai enfin trouvé! :-)

J'veux savoir, j'veux savoir: c'est quoi les détails qui te font grincer des dents???

MadameNi said...

Oui oui Marie, c'était le bordel!

Alors, ce qui me fait (un peu) grincer des dents, c'est que sa maison est très en désordre (je ne suis pas maniaque, mais j'ai un peu du mal à comprendre que l'on puisse recevoir des gens dans le bordel), mais ça, les enfants s'en fichent.
Et autre point, c'est qu'elle garde 5 enfants, tous à temps partiel (je ne sais pas si elle les aura parfois les 5 ensemble), en plus de ses 2 enfants à elle... ça me semble tellement énorme.
Quand elle a répondu à mon annonce, elle ne m'avait parlé que d'1 autre enfant, mais là elle m'a rappelée et elle en a ajouté 2.
A la limite, mes enfants seront ravis... mais j'ai peur qu'elle soit un peu débordée...

Mais les points positifs sont:
- pas de télé
- la corbeille de fruits sur la table
- la certitude d'au moins une sortie chaque jour (et pas juste 30sec)
- le respect des heures de sieste, vu l'âge des enfants qu'elle garde.


De toute manière, je n'avais pas vraiment d'autre choix.
(enfin si, l'autre choix, c'est déménager dans une maison suffisamment grande pour prendre une fille au pair)

Elodie said...

Rhooooooo, ça va!
C'est des petits détails, ça!
Les enfants auront des copains avec qui jouer!
Et puis, mieux vaut un peu de bazarre, qu'une maison-musée, sans un jouet, non?

Marie de Bretagne said...

coucou MadameNi

oh le bordel !
c'est un problème universel, malheureusement, la garde des enfants...de quoi devenir chèvre...
oui c'est quoi qui te fait bondir ?
en tout cas, si les enfants s'y sentent bien, c'est bien le principal, ;-)

Maria said...

wau! c'est le parcours du combatant! il me semble! Madameni,il faut absolument que tu te reinsegnes des assos suceptibles de pourvoir t'aider en cas similaire..."prends les devants,ont sait jamais!! ;-) "
en fin j'espère que cette dame sera la bonne, il y à pas de quoi douter...
pour les détails je croie bien qu'ont trouvera toujours quelque chose qui nous plaît pas chez quelquen qui doit garder nos petits amours!